Comment choisir son écharpe?

Lorsqu'on tape "écharpe de portage" dans Google, on trouve des dizaines de pages vers différents fournisseurs et ce n'est pas toujours évident de s'y retrouver!

 

Dans la section "Les écharpes", on a vu qu'un portage permettant le développement optimal du bébé doit respecter les critères ASASA (Accroupi, Suspendu, Agripppé, Soutenu zone par zone, Arrondi au niveau du dos). Pour cela, le choix du tissu est primordial mais pas seulement...

 

1. Le tissu

 

Le tissu doit permettre de bien maintenir le dos du bébé et hisser le dos du bébé; on doit pouvoir créer des lignes de tension.

Ainsi, les vertèbres et disques intervertébraux du bébé, encore très sensibles, peuvent être protégés.

Le sergé brisé 2 x 2, encore appelé armure croisée ou "mal" traduit de l'allemand en sergé croisé double permet une élasticité particulière et uniforme dans le sens de chaque diagonale.

 

Quand on n'est pas spécialiste du tissage, il y a quand même un moyen facile de reconnaître ce tissu :

- les faces recto et verso sont identiques

- généralement elles sont rayées ou unies. On ne peut pas faire de motifs avec ce mode tissage. On commence à voir des écharpes en sergé brisé 2x2 avec des motifs au bout de l'écharpe qui sont en fait collés.

Le sergé diamant offre aussi une légère extensibilité en diagonale et permet de mouler la base du bébé et son dos et créer des lignes de tension avec un nouage approprié.

Les écharpes tricotées imposent des nouages à plusieurs couches sur le dos du bébé, contrairement aux écharpes tissées. Il faut :

- 2 couches pour les noeuds sur mesure

- 3 couches pour les noeuds prénoués sur le porteur

 

Les écharpes tricotées, ne permettent pas d'effectuer un maintien pli par pli dans le dos du bébé et sont donc adaptées pour des portages courte durée. Les tissus ont une texture proche de celui d'un tee-shirt et on trouve des écharpes très jolies avec des motifs :

2. La longueur de l'écharpe

 

On trouve des écharpes allant de 2m à 6m. L'idéal, c'est d'avoir une écharpe avec le moins de tissu restant possible après nouage pour ne pas être gêné. Moins c'est long et moins les pans toucheront le sol quelque soit l'endroit où on effectue le nouage, sachant que ça peut être dans un parking, un endroit boueux...

Et puis, moins l'écharpe est longue et plus le prix sera intéressant ;-) Il ne faut pas oublier que le tissu est high-tech est que chaque centimètre se paie!

 

Si possible, on peut choisir la longueur qui nous convient lors d'un atelier de portage, sachant qu'en général, avec une écharpe entre 3m60 et 4m on peut faire tous les noeuds qui respectent les critères ASASA :

- kangourou devant

- hanche réglable (avec ou sans anneau)

- kangourou côté

- kangourou dos

 

La largeur est souvent fixée à 70cm

 

3. L'épaisseur 

 

L'épaisseur est liée au nombre de brins utilisés pour faire le fil.

 

 

4. La composition

 

Les écharpes 100% coton, n'utilisent qu'un seul type de fibre, ce qui permet d'avoir une seule propriété mécanique. On choisira du coton dépourvu de substance nocives, certifié Oeko-Tex Standard 100 (sans métaux lourds...). En effet, l'écharpe est directement en contact avec la pêau du bébé et celui-ci pourra avoir envie de mâchouiller le tissu.

5. Les p'tits trucs en plus

 

Un ourlet différencié pour retrouver plus facilement l'ourlet au niveau du cou du bébé

 

Une étiquette au milieu de l'écharpe pour avoir un repère

6. Quelques marques

 

Storchenwiege, Néobulle, Didymos, Kubeba, Ling Ling d'Amour