"Comprendre et agir sur les difficultés scolaires et comportementales de son enfant"

Certains enfants ont des difficultés d'apprentissage, qui peuvent se traduire par des difficultés à focaliser leur attention, tenir leur stylo, écrire, rester assis sur leur chaise. Ces élèves, malgré les efforts qu'ils fournissent se retrouvent en décalage par rapport à leurs camarades de classe, et petit à petit, leur confiance de base s'effrite, alors qu'ils déploient une grande énergie pour écouter en classe, copier une consigne, le résultat n'est pas au niveau de l'effort fourni.

Il existe des outils qui peuvent accompagner ces enfants, je vais vous parler dans cet article, du mouvement pour favoriser les apprentissages.

Dans le livre Maman, papa, j'y arrive pas, Marie-Claude Maisonneuve développe une nouvelle approche de la compréhension des difficultés scolaires et comportementales de l'enfant. Et si ces difficultés avaient des "causes purement physiques liées à la formation et au développement du corps de l'enfant, en particulier de son système nerveux, avant la naissance et au cours de la première année de la vie"?

Marie-Claude Maisonneuve explique que le bébé possède des réflexes primitifs, qu'elle compare à des échafaudages grâce auxquels les étapes de développement de l'enfant peuvent être franchies. Parmi les plus connus, on peut citer le réflexe de Moro, le réflexe de succion, le réflexe tonique asymétrique du cou...

Lorsque ces réflexes ne sont pas intégrés, on peut observer des troubles dans l'apprentissages mais aussi un impact sur la confiance de base, des troubles de l'attention...


Le réflexe de Moro (Source Institut Devenir). Voici quelques exemples des conséquences d'un réflexe de Moro non intégré :

  • Hypersensibilité aux sons, aux lumières, aux stimulations vestibulaires

  • Anxiété, difficultés d’adaptation aux changements

  • Timidité excessive, émotivité, agressivité

  • Manque de confiance en soi, faible estime personnelle

Comment accompagner l'enfant pour faciliter ses apprentissages et reconstruire sa confiance de base?

Nous avons la chance d'avoir un cerveau plastique : à n'importe quel âge, il est possible de stimuler nos neurones :

Je ne vais pas lister de manière exhaustive toutes les possibilités d'accompagnement de ces enfants, je propose ici quelques pistes qui associent le mouvement à l'apprentissage.

L'intégration Motrice Primordiale (IMP), est développée par Paul Landon et vise à intégrer les réflexes archaïques qui ne l'ont pas été en utilisant des mouvements et des activités sensorielles (tactiles, visuelles, proprioceptives...) afin de favoriser l'intégration des sphères cognitive, émotionnelle et corporelle.


La méthode RMT a été développée par un médecin psychiatre Harald Blomberg et l'un des objectifs est de magnifier les sensations de mouvement avec comme cadre de référence les patrons propres développement psycho-moteur : les réflexes.


Le Brain Gym, a été développé par Paul Dennison. Paul Dennison était instituteur et a beaucoup travaillé avec les enfants en difficulté, en 2006 il a publié le livre Apprendre par le mouvement.


Captivée par les livres qu'il a écrits, je me suis formée au brain gym à l'école de kinésiologie de Marseille et aujourd'hui, j'accompagne des enfants pour faciliter leurs apprentissages grâce à différents mouvements du corps.


Voici le principe du brain gym :


Le cerveau droit voit la globalité des choses, ados l'expérience, il régit l'intuition, la créativité.

Le cerveau gauche voit les détails, c'est le cerveau de l'essai, celui qui est facilement inquiet. Entre les deux, il y a le corps calleux, avec 4 millions d'informations par seconde, il codifie les expériences pour qu'elles soient retenues. Les mouvements proposés en brain gym ont pour intérêt de rééquilibrer l'utilisation des deux hémisphères.


Ainsi, on peut faire appel au brain gym, pour :


- mieux vivre ses émotions

- augmenter sa capacité d'organisation

- Améliorer l'écriture

- Améliorer la lecture

- ..

Le gros avantage des mouvements de brain gym est qu'ils présentent un côté ludique que les enfants s'approprient facilement. Ces exercices sont applicables à la maison bien-sûr mais aussi au sein de la classe.


Le brain gym n'est pas réservé aux enfants ayant des difficultés d'apprentissage, il peut être utilisé par toute la classe pour capter l'attention des enfants, répondre à leur besoin de mouvement, les recentrer avant une activité qui demande de l'attention...


Pour en savoir plus, voici quelques ouvrages que j'ai lus :


À la une
Publications récentes
Mots-clés
Suivez Happee sur Facebook
  • Facebook Basic Square

Rechercher

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now