Retour sur la conférence de Catherine Gueguen "Heureux d'apprendre à l'école".

Mardi 28 janvier 2020, je me suis rendue à Lyon pour assister à la conférence de Catherine Gueguen "Heureux d'apprendre à l'école".


Catherine Gueguen est pédiatre, formée en haptonomie et en communication non violente et spécialisée dans le soutien à la parentalité. Elle anime des formations et de nombreuses conférences pour les professionnels de l’enfance et de l’adolescence sur l’accompagnement des adultes dans leur relation à l’enfant à la lumière des neurosciences affectives et sociales.


Elle est l'auteur de plusieurs ouvrages qui ont rencontré un grand succès "Pour une Enfance heureuse", "Vivre Heureux avec son enfant" et de "Heureux d’apprendre à l'école" son dernier livre sorti en janvier 2018 aux éditions Les Arènes et Robert Laffont.


Catherine Gueguen est clinicienne et a étudié de nombreuses publications scientifiques sur le thème des neurosciences affectives et sociales qui traitent des 3 aspects suivants :


- Les émotions

- Les sentiments

- Les capacités relationnelles.


Catherine Gueguen explique qu'une relation "idéale" est empathique, soutenante et aimante. Elle est la condition fondamentale pour une évolution optimale du cerveau.


Attention : être empathique ne veut pas du tout dire être laxiste!

L'adulte doit élever son enfant, lui transmettre des valeurs, poser un cadre, savoir dire non tout en comprenant ses émotions et sans l'humilier.


L'expression des émotions est très bénéfique. Elle :


- apaise et régule le cerveau émotionnel

- calme l'amygdale cérébrale, centre de la peur

- permet la réévaluation de la situation et modifie les circuits neuronaux et l'impact émotionnel.


Pour permettre à l'enfant d'exprimer ses émotions, l'adulte doit commencer par exprimer les siennes.

On peut mettre en place un rituel du matin : l'expression des émotions.



Antonio Damasio a été un des premiers à décrire le circuit cérébral des émotions et à comprendre le rôle des émotions.


Les émotions influencent notre vie toute entière :

- notre vie affective

- notre façon de penser / faire des choix / apprendre / agir

- notre sens éthique moral


L'être humain naît-il pour être empathique? Oui! Et pourtant, pour beaucoup d'adultes, les pleurs, les colères sont insupportables. Les adultes punissent pour dresser, pour que l'enfant se "comporte mieux."


Comment développer l'empathie?


On développe l'empathie en recevant soi-même de l'empathie, qui permet de sécréter de l'ocytocine.


La maturation du cortex orbito-frontal dépend de l'entourage de l'enfant. Lorsque l'enfant reçoit :

- sécurité affective

- écoute

- bienveillance


Les circuits du cortex orbito-frontal se renforcent progressivement dans ces conditions.


En vert : le cortex orbito-frontal


A l'inverse, les humiliations entraînent un mauvais développement du cortex orbito-frontal et des troubles du comportement social.


Qu'est-ce que l'empathie?


- L'empathie affective : sentir, partager les émotions, les sentiments d'autrui sans être dans la confusion entre soi et les autres


- L'empathie cognitive : comprendre les émotions et les pensées d'autrui


- La sollicitude empathique


Des études menées par la chercheuse Anne Rifkin-Graboi ont montré qu'une mère empathique développe l'empathie de son bébé.


Une autre chercheuse, Rianine Kok a démontré qu'en présence de parents empathiques, on observe à 8 ans, dans le cerveau de leurs enfants, une augmentation de la substance grise du cerveau et un épaississement du cortex orbito-frontal.


L'accueil empathique qui favorise l'expression des émotions et la création de la confiance repose sur :


- l'accueil des émotions

- le non-jugement

- l'absence d'étiquettes

- la dynamique inclusive


Le maternage est un bon moyen de développer l'empathie au travers des actions suivantes :


- Prendre soin

- Réconforter

- Consoler

- Câliner


Le maternage contribue à la sécrétion d'ocytocine et la sécrétion de BDNF (Brain-Derived Neurotrophic Factor). Le BDNF intervient dans les processus d'apprentissage, la mémoire et d'autres fonctions cognitives.


Si les parents soutiennent, encouragent leurs enfants quand ils sont petits, l'hippocampe cérébrale des enfants augmente de volume. L'hippocampe appartient notamment au système limbique et joue un rôle central dans la mémoire et la navigation spatiale.


Des études scientifiques, notamment menées par la chercheuse Joan Luby, ont montré qu'une attitude soutenante augmente le volume de l'hippocampe.


La sécrétion d'ocytocine, de dopamine est stimulée par :

- la collaboration

- la coopération

- le plaisir


Ensuite, à l'école, il est essentiel de continuer à développer les compétences socio-émotionnelles au travers de :


- la connaissance des émotions

- l'expression des émotions

- la régulation des émotions

Ces compétences socio-émotionnelles sont liées à la réussite scolaire.

Catherine Gueguen a clôturé la conférence avec cette citation de Martin Luther-King :

" Il nous faut apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon, nous allons périr ensemble comme des imbéciles."




À la une
Publications récentes
Mots-clés
Suivez Happee sur Facebook
  • Facebook Basic Square

Rechercher

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now